Comment se réveillait-on avant l'invention du réveil?

Comment se réveillait-on avant l'invention du réveil?

De toutes les inventions modernes sur lesquelles nous comptons dans notre vie quotidienne, le réveil est probablement la plus méprisée. Ses cliquetis matinaux secouants nous font sortir de notre sommeil de façon inconfortable et nous ramènent à la réalité. Et pourtant, aussi ennuyeux que soient les réveils, ils sont aussi indispensable pour nous sortir du lit.

Cela soulève une question intéressante : Comment les gens se sont-ils réveillés avant que les réveils ne deviennent aussi omniprésents ?

 Se réveiller sans réveil

De ces premières inventions sont nées quelques tentatives rudimentaires de création d'une alarme matinale, comme les réveils à bougies, ces dispositifs simplistes de la Chine ancienne étaient incrustés de clous qui se détachaient au fur et à mesure que la cire fondait, laissant les clous s'entrechoquer bruyamment dans un plateau métallique situé en dessous à une heure précise, réveillant ainsi le dormeur.

Mais des inventions aussi grossières étaient imprévisibles et peu fiables. Et donc, jusqu'à ce que des inventions mécaniques plus précises soient créées, les humains ont dû dépendre d'une autre forme plus innée de chronométrage : nos propres horloges internes.

En quoi le soleil agit sur notre sommeil ?

"Il est difficile d'imaginer aujourd'hui un monde où vos habitudes de sommeil et de réveil ont été directement influencées par le coucher et le lever du soleil", a déclaré Handley à Live Science.

Un autre fait simple, mais notable, est que les gens d'autrefois n'avaient aucun moyen d'insonoriser leurs maisons contre les bruits du monde extérieur, comme nous le faisons aujourd'hui, a ajouté Handley. "Pour une société qui était essentiellement agricole avant la révolution industrielle, les bruits de la nature étaient probablement des choses très importantes", a-t-elle déclaré. Le chant des coqs et le meuglement des vaches qui attendent d'être traites auraient interrompu le sommeil des gens. Les cloches des églises fonctionnaient également comme une sorte de réveil précoce, a-t-elle dit,.

À travers les âges, même le simple fait de donner l'heure a représenté un énorme défi pour l'homme que nous avons essayé de résoudre avec des inventions élaborées. Les Grecs et les Égyptiens de l'Antiquité ont mis au point des cadrans solaires et des obélisques imposants qui marquaient l'heure avec une ombre qui bougeait avec le soleil. J.-C., les hommes ont fabriqué des sabliers, des horloges à eau et des lampes à huile, qui permettaient de calibrer le passage des heures en fonction des mouvements du sable, de l'eau et de l'huile.

 

Le processus biologique de l’être humain

Les humains ont deux processus biologiques, les modes naturels de sommeil et d'éveil : l'homéostasie et les rythmes circadiens, a déclaré Melinda Jackson, chercheur principal en sommeil et psychologie à l'Institut royal de technologie de Melbourne, en Australie. Le principe de l'homéostasie : c’est un processus de signalisation qui est régi par la région de l'hypothalamus dans le cerveau. "Plus nous sommes éveillés, plus notre envie de dormir ou la probabilité de s'endormir est élevée", a déclaré Mme Jackson à Live Science. Ensuite, "lorsque nous nous endormons, la pulsion de sommeil se dissipe au cours de la nuit". Ce qui signale le moment où il est temps de se réveiller, a-t-elle dit.

Le rythme circadien : Il est également contrôlé par les cellules de l'hypothalamus. C’est un processus parallèle qui régule les phases de somnolence et de vigilance au cours de la journée. Ce processus est également affecté par la lumière et l'obscurité, ce qui signifie que les périodes de vigilance et de somnolence correspondent généralement à la lumière du matin et à l'obscurité de la nuit. À une époque qui précède les alarmes, Jackson dit qu'il est probable que c'est ainsi que les gens se réveillent, stimulés par les heures de sommeil accumulées, associées aux rayons du soleil levant.

réveil religieux

Les méthodes religieuses permettent de se réveiller tôt.

Dans ses recherches sur les pratiques historiques de sommeil en Grande-Bretagne, Sasha Handley, maître de conférences en histoire moderne ancienne à l'université de Manchester au Royaume-Uni, a découvert que les gens, pendant cette ère chrétienne, orientaient souvent leur lit vers l'est. Car c’est là où le soleil se levait. Leur raisonnement était en partie religieux, car on croyait que l'est était la direction d'où viendrait Jésus lors de sa résurrection, a-t-elle dit. Mais il est possible que cette orientation ait également permis aux gens de se réveiller avec les rayons du soleil.

La chercheuse pense qu'historiquement, les gens peuvent aussi avoir été plus personnellement motivés pour se réveiller à une heure particulière. Des recherches sur la Grande-Bretagne moderne montrent qu'à cette époque, les heures du matin étaient considérées comme un moment spirituel, où l'on pouvait démontrer sa proximité avec Dieu en se réveillant à une heure programmée pour prier. "Le fait de se réveiller à une heure programmée était considéré comme un signe de santé et de bonne éthique", a déclaré M. Handley. "Il y a presque un sentiment de compétitivité qui sous-tend cela : Plus tôt vous sortez du lit, plus Dieu vous a favorisé avec des forces physiques."

méthode de réveil heurtoirs

Qui étaient les heurtoirs, les tireurs d'élite ? | Une façon original de se réveiller  

Mais dans les années 1600 et 1700, l'autonomie en matière de réveil est probablement devenue moins cruciale avec la diffusion des premiers réveils, connus sous le nom de réveils lanternes, actionnés par des poids internes qui faisaient sonner une cloche comme une alarme. Dans les années 1800, en Grande-Bretagne, les familles les plus riches employaient également des heurtoirs. C’étaient des personnes armées de longs bâtons qu'elles tapaient sans cesse sur la fenêtre de quelqu'un jusqu'à ce qu'elles soient réveillées. (Certaines personnes, surnommé les tireurs d’élite utilisaient même des pailles à travers lesquelles ils envoyaient des cailloux sur les fenêtres de leurs clients) c'est ce que l'on peut appeler un réveil original ! Ces garde-temps humains ont été progressivement remplacés par la diffusion de réveils simple bon marché dans les années 1930 et 1940, ce sont les précurseurs de ceux que nous connaissons aujourd'hui.

 

Mais notre dépendance actuelle à l'égard des réveils avec alarmes est-elle vraiment une bonne chose ?

Le fait qu'aujourd'hui nous ayons tendance à profiter des week-ends pour faire la grasse matinée est "une indication que les gens doivent se donner plus de temps pour dormir pendant la semaine en allant se coucher plus tôt le soir, mais ce n'est pas ce que nous faisons". Au lieu de cela, nous travaillons plus tard et plus longtemps que jamais, et nos soirées sont envahies par les télévisions, les ordinateurs portables et les téléphones mobiles. "Le sommeil n'est pas une priorité ! Donc, nous n'avons pas d'autre choix que d'utiliser une alarme."

 

Le sommeil, ce bienfait sur la santé.

A cet égard, l'histoire peut nous apporter quelques leçons. Au début de l'histoire moderne, il est prouvé que les gens attachaient une grande importance aux bienfaits du sommeil sur la santé. "Dormir bien est un élément essentiel de leurs soins de santé réguliers".

La nuit était très ritualisée : Les gens consommaient des boissons soporifiques à base de plantes, remplissaient leurs oreillers de fleurs parfumées et se livraient à des activités apaisantes comme la prière et la méditation ou à des passe-temps inconscients comme la broderie juste avant de se coucher. Si nous devions suivre les conseils de ces humains historiques, ce serait de "replacer le sommeil au centre de votre cycle de 24 heures". Gardez-le précieusement et savourez-le. C'est la meilleure chose que vous puissiez faire pour vous-même". En prime, le réveil ne serait pas si pénible.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.