Pourquoi vous réveillez-vous toujours à 3/4 heure du matin ?

La prochaine fois que vous vous réveillerez d'un sommeil profond et que vous vous retournerez pour voir les chiffres de votre réveil, sachez que beaucoup d'autres personnes font la même chose.

Que vous vous réveillez à 3 heure du matin, à 4 heure du matin ou à toute autre heure, vous faites partie des nombreuses personnes qui se réveillent régulièrement la nuit.

L'heure - bien qu'elle puisse être étonnamment prévisible, à la minute près - n'est pas vraiment importante, explique Alexa Kane, psychologue et spécialiste du sommeil.

"À un moment donné, vous avez peut-être eu une raison de vous réveiller à cette heure-là, peut-être en réponse à une apnée du sommeil ou à un bébé qui pleure", explique-t-elle. "Votre corps s'y est peut-être conditionné."
Quoi qu'il en soit, les réveils nocturnes sont un phénomène courant et généralement inoffensif, surtout si vous vous rendormez facilement. Ils ne signifient pas que vous avez un problème de sommeil, et ils ne signifient pas que vous souffrez d'insomnie.

Quand les réveils nocturnes sont-ils un problème ?

Se réveiller la nuit, en soi, n'est pas un problème, en revanche, se réveiller et rester éveillé peut l'être.

Si vous vous réveillez et que vous commencez à ressentir de l'inquiétude, de l'anxiété ou de la frustration, vous avez probablement activé votre système nerveux sympathique, votre système de "lutte ou de fuite"", explique le Dr Kane. "Lorsque cela se produit, votre cerveau passe du mode sommeil au mode éveil. Votre esprit peut commencer à s'emballer, et votre rythme cardiaque et votre pression artérielle peuvent augmenter. Il est alors beaucoup plus difficile de se rendormir."

Cette réaction au stress peut conduire à l'insomnie, un véritable trouble du sommeil.

Le fait de se réveiller régulièrement la nuit peut également être un symptôme d'apnée du sommeil. Si vous souffrez de ce trouble, il vous arrive d'arrêter de respirer pendant votre sommeil. En plus de vous réveiller, l'apnée du sommeil peut perturber votre rythme cardiaque et réduire le flux d'oxygène dans votre corps.

Les autres symptômes de l'apnée du sommeil sont les suivants

  • Le ronflement.
  • Réveil brutal en s'étouffant ou en cherchant à respirer.
  • somnolence ou fatigue pendant la journée.

"Si vous présentez ces symptômes, consultez un médecin spécialiste du sommeil", déclare le Dr Kane. "L'apnée du sommeil non traitée peut provoquer des maladies cardiaques, du diabète, de l'obésité et d'autres problèmes de santé."



L’or de votre prochain réveil nocturne, faites ceci :

La prochaine fois que vous vous réveillerez à 3 heures du matin (ou à n'importe quelle heure), donnez-vous 15 à 20 minutes pour vous assoupir et retourner au pays des rêves. Ce n'est pas grave.

Si vous restez éveillé plus longtemps, il est préférable de sortir du lit, dit le Dr Kane.

"Notre cerveau est hautement associatif", dit-elle. "Cela signifie que si nous restons longtemps au lit alors que nous ne dormons pas, notre cerveau peut associer le lit à des activités d'éveil comme l'inquiétude et la planification, au lieu du sommeil. Sortir du lit rompt cette association."

Lorsque vous sortez du lit, faites quelque chose qui favorise le sommeil :

  • Pratiquez la respiration profonde.
  • Méditez.
  • Lisez quelque chose d'ennuyeux.
  • N'utilisez pas votre téléphone portable, ne consultez pas vos e-mails et ne faites rien d'autre qui pourrait faire croire à votre cerveau qu'il est temps de se réveiller et de travailler.

"Les exercices de relaxation peuvent vous aider à éteindre la réponse de lutte ou de fuite de votre corps et à activer une réponse de repos et de digestion", explique le Dr Kane. "Lorsque votre corps se calme et que vous avez de nouveau envie de dormir, retournez au lit".


La constance est la clé

La meilleure façon de mettre fin aux réveils nocturnes est de respecter un horaire de sommeil et de réveil cohérent. Cela signifie se lever à la même heure chaque jour, même le week-end.

Avoir d'autres bonnes habitudes de sommeil est tout aussi important.

"Accordez-vous 30 à 60 minutes avant d'aller vous coucher pour vous détendre et préparer votre corps et votre esprit au sommeil", dit le Dr Kane. "Utilisez ce temps pour planifier la journée du lendemain, en écrivant vos soucis, vos préoccupations et vos frustrations, afin de ne pas avoir à effectuer cette gymnastique mentale une fois au lit à 3 heures du matin."
Plus vous suivrez ces recommandations, plus vite vous mettrez fin à vos réveils nocturnes une fois pour toutes, dit-elle.

"Nous voyons souvent l'insomnie chronique se développer chez les personnes qui ont des routines de sommeil inefficaces - comme se réveiller à 3 heures du matin et rester au lit pendant des heures pour essayer de se rendormir", explique le Dr Kane. "Ce comportement conduit à l'association que lit ne signifie pas sommeil et, par conséquent, renforce l'insomnie."


Quand consulter un spécialiste du sommeil

Lorsque votre manque de sommeil commence à perturber vos performances professionnelles, votre concentration ou votre mémoire, ou qu'il vous cause de la détresse, il est temps de consulter un spécialiste du sommeil. Votre médecin traitant peut vous aider à en trouver un.



Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.